RSS

Author Archives: APVSA

La Grande Intronisation Des Dames du Vin



                                 Préparez -vous pour la grande intronisation.

                                La prochaine soirée se tiendra le 20 Octobre à la maison du Jazz.

                                Inscription : 514-844-9993 #222

Mesdames,

Après une soirée riche en émotions lors du lancement de la confrérie des dames du vin le 15 septembre dernier, nous vous proposons un deuxième rendez-vous toujours à la Maison du Jazz.

À cette occasion, chacune d’entre vous sera personnellement intronisée ce jeudi 20 octobre par notre maitre de cérémonie Pascal Fernand ainsi que ses assistantes, elles-mêmes dames du vin, qui vous aurons préparé une cérémonie des plus inoubliable.

Lors de cette soirée nous vous proposerons de multiples activités toujours basées sur notre thème phare, l’Apéro Confidences.

Préparez-vous à votre grande intronisation ou il vous sera demandé d’être accompagnée essentiellement de vos ami(e)s et de votre bonne humeur aussi légendaire que celle de votre maitre de cérémonie.

Quelques informations complémentaires :

La grande intronisation se déroulera à la Maison de jazz (2060 Rue Aylmer, Montréal) ou le maitre des lieux Roberto Ramos vous accueillera à bras ouvert, ceci gratuitement à partir de 18 heures et jusqu’à 19 heures.

Toutes les informations supplémentaires se trouvent sur votre invitation disponible en pièce jointe.

Nous nous ferons donc une grande joie de vous revoir dès 18 heures ce jeudi 20 octobre pour votre grande intronisation à la Maison du Jazz.

 
Leave a comment

Posted by on October 14, 2011 in Uncategorized

 

Tags: , , ,

Le Vin au Féminin



¤ ¤ ¤

Depuis l’antiquité, la femme fabrique du vin, elle assimile ce dernier à une tradition, à une culture plus qu’ à un style de vie! Autrefois une personne éduquée se rinçait la bouche avec du vin et n’utilisait pas de cure-dent. Une élégance qui n’a pas de prix!

Dire qu’il fut un temps où les femmes n’avaient même pas accès aux caves parce qu’on croyait que leurs menstruations faisaient tourner le vin ! Elles sont là depuis toujours et, à l’image de la société, elles sont souvent restées dans l’ombre de l’homme. Autrefois reléguée au second rôle, les voilà qui jouent les premiers rôles, utilisant leurs atouts pour faire du business et défendre leurs valeurs.

¤ ¤ ¤


De nos jours, les femmes ont largement investi le monde du vin, peu de monde s’offusque de leur présence et de cette profession qui se féminise. Au travail physique, elles savent ajouter leur sensibilité féminine dû certainement aux arômes grâce à la parfumerie et à la cuisine ce qui leur permet d’incarner une ère nouvelle dans un univers masculin.

La patte féminine apporte une différence positive dans le vin, elle le sublime !Les hommes ont une vision globale alors que les femmes ont le sens du détail, ce qui apporte une forte complémentarité, mais être une femme vigneronne reste atypique dans les esprits !

« Une femme qui sait ce qu’elle fait, qui est passionnée, qui travaille avec une intention pure et, surtout, qui travaille fort, réussira à gagner le respect de ses pairs », croit la vigneronne italienne Elisabetta Foradori.

On ne peut s’empêcher de comparer la vie du vin à celle des hommes et des femmes : certains sont précoces, d’autres s’épanouissent sur le tard ou pas du tout; il y a ceux qui connaissent des périodes de faiblesse et qui reprennent vigueur, et ceux encore qui meurent jeunes ou qui font d’alertes centenaires.

  Plus une femme est amoureuse, plus elle aime le vin. Elle sélectionne le vin parce qu’il est bon mais aussi et surtout parce qu’il raconte une histoire, il reflète une personnalité, pour cela, certains diront que le vin n’a pas de sexe. 

À l’aube du XXIe siècle, les femmes connaissent une réussite si éclatante qu’elles feraient presque oublier les préjugés dont elles ont dû s’affranchir.  Elles  font  la promotion de leur statut de femme vigneronne, de leur vignoble mais aussi, et surtout, de leurs vins.

Entre dégustations et salons de vins, elles  partagent la passion de la terre et défendent au quotidien les terroirs, les paysages, l’environnement, les savoir-faire, les saveurs des appellations françaises. Elles utilisent avec délicatesse, carafes, becs serveurs, tire-bouchon dont son ancêtre servait à extraire une balle du canon d’une arme à feu. Le tire-bouchon apparaîtra au 17e siècle selon le principe de la vis sans fin!

                                                                                 ¤ ¤ ¤

Voici donc que les femmes prennent le pouvoir sur l’un des derniers bastions masculins, le vin.

La femme serait-elle l’avenir du vin ?



 
Leave a comment

Posted by on June 23, 2011 in Uncategorized

 

Une soirée haute en saveurs!

Soirée dégustation le 26 Mai à la Maison du Jazz

Affiche de la Soirée

¤ ¤ ¤

Pour l’anniversaire de la Drink Culture TV

et le pré-lancement de la route des vins, nous vous transportons sur un tour de France inoubliable!

14 régions françaises seront représentées, des vins sélectionnés et commercialisés par des professionnels seront à déguster tout au long de la soirée!

¤ ¤ ¤

Entrée gratuite* + un kir offert à l’arrivée!


Sans plus attendre, le programme de la soirée:


Wine Dating
=> 2 minutes en face-à-face pour charmer autour d’un vin

Cours de dégustation
=> apprenez à savourer un vin, et à en rechercher les saveurs pour l’apprécier comme il se doit ;
Le tout animé par un professionnel!

Initiation à la vinothérapie
=> Pascal Fernand vous enseigne de façon humoristique à vous soigner avec le vin!

- Jeux de la dégustation sous tension
=> de nombreux lots à gagner!

¤ ¤ ¤

Des vins Français surprenants sur un concert de jazz enivrant, 

alors RIEZ, DANSEZ et TRINQUEZ!

Inscrivez-vous sur la page Facebook de l’évènement pour vous voir offrir un verre de kir à votre arrivée! 

http://www.facebook.com/event.php?eid=141910339213420

*Entrée gratuite avant 19h30

¤ ¤ ¤

Plus d’informations sur nos partenaires:

www.apvsa.ca

www.planetejazz.ca

www.maisondujazz.ca

www.drinkculture.tv 

 
Leave a comment

Posted by on May 16, 2011 in Evènements

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

Christian Dyckerhoff, du domaine Dyckerhoff (vin de Reuilly Aoc)


Comment avez-vous connu l’Apvsa et depuis quand êtes vous membre?

Nous sommes membres Apvsa depuis 2009.
Le premier contact a été fait par mail; et cela dans le but de rentrer sur le marché Nord-Américain et de valoriser une récompense dans le guide hachette des vins.
 

Votre région a-t-elle souffert de la crise ? Et selon vous, quelles ont été les raisons de cette crise ?

Notre région réagit à la crise en cherchant des solutions. Nous en trouvons car nous restons sur un marché de niche. 

Voyez-vous l’expansion des vins du Nouveau Monde comme une menace ?

Comme un challenge. Il faut que nous pensions à nous faire plus visibles, et à continuer de valoriser notre origine et notre culture.

Quelles recommandations pourriez-vous faire pour assurer l’avenir des vins français à l’exportation ?

Présence, opiniâtreté et culture!

Combien de temps cela vous a-t-il pris avant d’obtenir cette première commande ?

1 an.

Merci à Christian!
http://www.carroirdugue.com/spip.php?article1

Qui sait déguster ne bois plus jamais de vin mais goûte des secrets.
Salvador DALI

 

Tags: , , , , , , , ,

Rencontre avec : Céline Métivier, du domaine Preys et Fils

Depuis combien de temps êtes-vous membre de l’APVSA ?
Nous avons rejoint l’APVSA il y a 1 an.

Quelles ont été vos motivations pour devenir membre de l’APVSA ?
Nous souhaitions développer notre export sur le marché de l’Amérique du Nord.

Votre région a-t-elle souffert de la crise ? Et selon vous, quelles ont été les raisons de cette crise ?
Oui mais nous avons pu y faire face, nous avons connu quelques difficultés sur le marché extérieur et surtout sur la France où nous travaillons beaucoup avec les restaurateurs et cavistes.

Voyez-vous l’expansion des vins du Nouveau Monde comme une menace ?
Non, les gens consommateurs et connaisseurs ont essayé mais notre terroir et qualité ont toujours été récompensés.

Quelles recommandations pourriez-vous faire pour assurer l’avenir des vins français à l’exportation ?
Que les accords entre pays soient plus faciles pour la communication.

Pensez-vous que la notion de terroir est en train de revenir ?
La notion du terroir a toujours été présente dans notre région.
La typicité des vins de Loire est qu’ils sont authentiques et le resteront.

Merci à Céline! http://www.domainepreys.com/pg/index.html
Propos recueillis par Marie-Sophie

Le travail comme le vin a besoin de se reposer;
et quand le vin est reposé, il recommence à travailler.
Jacques PREVERT

 
Leave a comment

Posted by on May 11, 2011 in A la rencontre de nos membres

 

Tags: , , , , , , , , , ,

Jacques Barrier, et Claudie Leveque, du Domaine de la Renne

Comment avez-vous connu l’APVSA ?

Par mail d’information «  INFO VIN EN BREF » des tournées de dégustation organisées, ainsi que le mode de fonctionnement de l’association qui nous a séduit.

Comment avez-vous obtenu cette première commande ?

Par l’intermédiaire de notre agent qui a obtenu une commande en ventes privées SAQ, suite à une dégustation APVSA à Montréal.

Avez-vous rencontré certaines difficultés ?

Les difficultés premières sont surtout l’importance d’avoir une commande tout en sachant qu’il faut être patient, car nous devons passer par le monopole.

Combien de temps cela vous a-t-il pris avant d’obtenir cette première commande ?

Notre premier contact avec Pascal a eu lieu en Février 2010 et notre première commande est intervenue en Décembre 2010

Comment et pourquoi avez-vous choisi de vous orienter vers le marché Nord-Américain ?

Les Vins de Touraine et du Val de Loire notamment, les Blancs et les Méthodes Traditionnelles sont très appréciés sur le marché Nord-Américain, nous avons donc tenté notre chance et sommes heureux des premiers résultats.

Auriez-vous quelques conseils pour les vignerons qui, comme vous, souhaitent conquérir le marché Nord-Américain ?

Ne pas hésiter  à faire les démarches nécessaires et profiter des compétences et du professionnalisme de Pascal Fernand et son équipe; à terme cela s’avère payant.

Merci à Jacques et Claudie!
http://www.domainedelarenne.fr/

 
Les meilleurs crus font les meilleurs vœux.
Thomas JEFFERSON ( Président des Etats-Unis 1801-1809)

 

Tags: , , , , , , , , , ,

Florent Tissier, du domaine Tissier et Fils

Comment avez-vous connu l’APVSA ?

Par internet et par un collègue.

Comment avez-vous obtenu cette première commande ?

Suite aux différentes dégustations dans les villes et par l’intermédiaire d’agents  puisqu’auparavant, je n’avais pas d’agent pour répondre aux appels d’offre de la LCBO ou la SAQ. J’ai donc d’abord décroché deux commandes pour la LCBO puis récemment un importateur sur la Floride.

Avez-vous rencontré certaines difficultés ?

Non, aucune mais il faut être un peu patient.

Combien de temps cela vous a-t-il pris avant d’obtenir cette première commande ?

Quelques mois.

Comment et pourquoi avez-vous choisi de vous orienter vers le marché Nord-Américain ?

C’est un marché en plein développement avec du potentiel. Et comme nous étions très peu présents dans cet endroit du monde, il fallait y aller.

Auriez-vous quelques conseils pour les vignerons qui, comme vous, souhaitent conquérir le marché Nord-Américain ?

Il ne faut pas hésiter à participer à ces dégustations et quand on le peut, aller sur place pour rencontrer les clients.

Merci à Florent Tissier!

Le jus de la vigne clarifie l’esprit et l’entendement apaise l’ire, chasse la tristesse et donne joie et liesse.
François RABELAIS

 

Tags: , , , , , , , , ,

David Roussier, de la distillerie Warenghem

Comment avez-vous obtenu cette première commande ?

A l’occasion d’une dégustation organisée par l’APVSA, je me suis rendu à Toronto pour présenter nos produits et en particulier les whiskies. Cette journée, spécialement bien organisée, m’a permis de rencontrer une dizaine d’acheteurs potentiels intéressés par l’ARMORIK Single Malt. Avec l’aide de Pascal Fernand et en comparant les projets commerciaux des agents, j’ai finalement opté pour mon agent.

A l’occasion d’un appel d’offre whisky de la LCBO, nous avons présenté l’ARMORIK qui a été retenu après dégustation. Nous espérons donc bientôt des commandes de la LCBO pour le General Listing.

Avez-vous rencontré certaines difficultés ?

La première difficulté est le choix de l’agent, et dans ce cas, l’aide de Pascal Fernand est indéniable. Il peut aider à choisir les agents les plus sérieux.

Une autre difficulté rencontrée est l’adaptation du packaging, à la fois en termes d’étiquettes, mais également de carton. Le site de la LCBO est complet mais parfois un peu trop.

Auriez-vous quelques conseils pour les vignerons qui, comme vous, souhaitent conquérir le marché Nord-Américain ?

Le meilleur conseil à donner est de se rendre sur place. Il n’y a rien de plus efficace que de se déplacer pour vendre son propre produit et raconter son histoire aux futurs agents. Cela permet également de créer un lien humain pour la suite des opérations.

Merci à David Roussier!
http://www.distillerie-warenghem.com


Je ne connais de sérieux ici-bas que la culture de la vigne.
VOLTAIRE

 

Tags: , , , , , , ,

Jean-Hubert Laville, des vignobles Laville

Comment avez-vous obtenu votre première commande ?

Il s’agissait pour nous d’étendre notre réseau d’importateurs et de distributeurs sur les USA, suite à des restructurations chez un de nos gros clients. C’est par l’intermédiaire de l’APVSA et en particulier M. Pascal Fernand que nous avons eu des contacts avec des importateurs dont un en particulier est devenu un client et partenaire important, avec qui nous développons le marché des USA.

Avez-vous rencontré certaines difficultés ?

Dans cette démarche, il faut toujours du temps pour trouver le bon partenaire prêt à développer l’image que vous voulez véhiculer et avec qui une vraie collaboration est envisageable.

Merci à Jean-Hubert Laville
http://vignobles-laville.blogspot.com/

Il y a des âges pour les bons vins,
Mais non pour ceux qui les boivent.
Guy MAHEUX

 

 
1 Comment

Posted by on March 31, 2011 in Ils ont obtenu leur première commande

 

Tags: , , , , , , , ,

Jean-René Lamiable, des Vins Lamiable

 

 

Comment avez-vous obtenu cette première commande ?

Nous sommes en contact depuis environ un an avec notre agent (mars 2010). Le contact a été établi après une période de prospection par courriel sur le fichier de l’APVSA en ayant préalablement défini le profil avec Pascal Fernand. Ensuite, nous avons régulièrement répondu aux appels d’offre de la LCBO de la catégorie vintages. Nous avions encore des disponibilités en Chateau La Haye 2005 et une bonne revue de presse.

Avez-vous rencontré certaines difficultés ?

Il faut être habitué à la logique des monopoles du Canada et être prêt à passer du temps à chercher les informations en ligne. Je connaissais le fonctionnement de la SAQ, pas celui de la LCBO. Quand j’avais un doute, je contactais mon agent pour valider les informations.

Auriez-vous quelques conseils pour les vignerons qui, comme vous, souhaitent conquérir le marché Nord-Américain ?

Pour aborder le marché canadien en dehors du Québec, une évidence peut-être, mais une bonne pratique et compréhension de l’anglais sont nécessaires pour ne pas perdre de temps avec les agents qui se doivent d’être efficaces et ne peuvent pas tout expliquer.

 

Merci à Jean-René Lamiable!

 


Les vins français sont d’une telle variété et d’une telle splendeur
que c’est presque une activité spirituelle que de les goûter.
Fernand SIEBURG

 

Tags: , , , , , , ,

 
Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

%d bloggers like this: