RSS

Comment utiliser la radioactivité pour dater le vin?

15 Mar

Un jour de l’année 2000, un physicien nucléaire et un oenologue se demandèrent s’il y avait une technique “simple et facile” pour dater le vin. Question surprenante mais non moins pertinente! Que l’on soit en train de déguster une bonne bouteille en famille, ou afin de démasquer les faux millésimes en circulation, la date de production du vin est sur toutes les lèvres.

Alors pour plus de précision, voici une méthode révolutionnaire, la mesure par spectrométrie gamma bas bruit de fond:

Pour les néophytes, en voici la version simplifiée (n’étant pas moi-même une grande physicienne):

Les essais nucléaires atmosphériques des années 50 ont répandu dans notre environnement de grandes quantités de radionucléides artificiels, dont il ne subsiste aujourd’hui que ceux qui ont une “longue” période de vie, à savoir 30 ans environ; le Cs137 (césium -137) notamment.

Le Cs137 a été déposé de manière homogène sur la totalité du globe, et n’a donc pas épargné nos vignes! Nous trouvons par conséquent des traces de cet isotope du césium sur le raisin et donc dans le vin.

Cependant, rien ne vous empêche de continuer à consommer ce doux et précieux breuvage puisque son niveau de radioactivité n’excède pas 0,01 à 1 Bq* par litre de vin.

Dans la fin des années 90 apparurent les détecteurs semi-conducteurs bas bruit de fond au germanium (Ge). Ces détecteurs très sensibles ont permis de mettre en évidence les traces même les plus faibles du Cs137 dans le vin, et son évolution au cours des années. Cette technique est d’ailleurs également infaillible en ce qui concerne les millésimes d’avant 1950, dans lesquels on n’attend pas la moindre trace de l’isotope.

Ci-dessous, une étude réalisée par plusieurs laboratoires de Bordeaux sur des millésimes bordelais entre 1950 et 2000:

Variation de l’activité du Cs137 au cours du temps
Courbe de l’activité du Cs137 (mBq/L) des vins de Bordeaux en fonction de leur année de production. Cette courbe est utilisée comme référence pour déterminer si un vin est authentique ou frauduleux.
CENBG

A savoir:
– cette technique est absolument non-destructrice: le Cs137 émet un rayonnement gamma qui passe très facilement à travers le verre de la bouteille, pour ensuite être détecté.
– une autre méthode de caractérisation et d’analyse de la composition chimique a également vu le jour afin de pouvoir dater le verre de la bouteille.

*Le Becquerel (Bq) est une très petite unité d’activité qui équivaut à une désintégration par seconde. Le Becquerel remplace maintenant le Curie (Ci).

L’étiquette de la bouteille de vin est comme le visage d’une personne. Elle devrait traduire ce que vous souhaitez connaître à son sujet.
Walter S. TAYLOR

 
Leave a comment

Posted by on March 15, 2011 in Le saviez-vous?

 

Tags: , , , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: