RSS

Le Vin au Féminin

23 Jun



¤ ¤ ¤

Depuis l’antiquité, la femme fabrique du vin, elle assimile ce dernier à une tradition, à une culture plus qu’ à un style de vie! Autrefois une personne éduquée se rinçait la bouche avec du vin et n’utilisait pas de cure-dent. Une élégance qui n’a pas de prix!

Dire qu’il fut un temps où les femmes n’avaient même pas accès aux caves parce qu’on croyait que leurs menstruations faisaient tourner le vin ! Elles sont là depuis toujours et, à l’image de la société, elles sont souvent restées dans l’ombre de l’homme. Autrefois reléguée au second rôle, les voilà qui jouent les premiers rôles, utilisant leurs atouts pour faire du business et défendre leurs valeurs.

¤ ¤ ¤


De nos jours, les femmes ont largement investi le monde du vin, peu de monde s’offusque de leur présence et de cette profession qui se féminise. Au travail physique, elles savent ajouter leur sensibilité féminine dû certainement aux arômes grâce à la parfumerie et à la cuisine ce qui leur permet d’incarner une ère nouvelle dans un univers masculin.

La patte féminine apporte une différence positive dans le vin, elle le sublime !Les hommes ont une vision globale alors que les femmes ont le sens du détail, ce qui apporte une forte complémentarité, mais être une femme vigneronne reste atypique dans les esprits !

« Une femme qui sait ce qu’elle fait, qui est passionnée, qui travaille avec une intention pure et, surtout, qui travaille fort, réussira à gagner le respect de ses pairs », croit la vigneronne italienne Elisabetta Foradori.

On ne peut s’empêcher de comparer la vie du vin à celle des hommes et des femmes : certains sont précoces, d’autres s’épanouissent sur le tard ou pas du tout; il y a ceux qui connaissent des périodes de faiblesse et qui reprennent vigueur, et ceux encore qui meurent jeunes ou qui font d’alertes centenaires.

  Plus une femme est amoureuse, plus elle aime le vin. Elle sélectionne le vin parce qu’il est bon mais aussi et surtout parce qu’il raconte une histoire, il reflète une personnalité, pour cela, certains diront que le vin n’a pas de sexe. 

À l’aube du XXIe siècle, les femmes connaissent une réussite si éclatante qu’elles feraient presque oublier les préjugés dont elles ont dû s’affranchir.  Elles  font  la promotion de leur statut de femme vigneronne, de leur vignoble mais aussi, et surtout, de leurs vins.

Entre dégustations et salons de vins, elles  partagent la passion de la terre et défendent au quotidien les terroirs, les paysages, l’environnement, les savoir-faire, les saveurs des appellations françaises. Elles utilisent avec délicatesse, carafes, becs serveurs, tire-bouchon dont son ancêtre servait à extraire une balle du canon d’une arme à feu. Le tire-bouchon apparaîtra au 17e siècle selon le principe de la vis sans fin!

                                                                                 ¤ ¤ ¤

Voici donc que les femmes prennent le pouvoir sur l’un des derniers bastions masculins, le vin.

La femme serait-elle l’avenir du vin ?



 
Leave a comment

Posted by on June 23, 2011 in Uncategorized

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: